interview Mariah Carey

Passages choisis du magazine Soul R&B

juin-juillet 2003


Mariah déclare au sujet... De sa capacité actuelle à prendre des décisions :

"Déjà, j'aime beaucoup la France. Et auparavant, la maison de disques me disait tout ce que je devais faire. Ils ne me laissaient pas respirer. Mais maintenant que j'ai ma propre société, je prends les décisions..."

Mariah déclare au sujet... De sa "grosse fatigue" de l'été 2001 :

"Ça m'a donné une leçon. Ne plus laisser ces grosses maisons de disques te contrôler, te forcer à travailler jour et nuit... Mais c'est ma faute, parce que j'ai grandi sans argent et j'ai toujours pensé que je devais travailler trois fois plus parce que, sinon, tout s'arrêterait. Les gens croient que je suis une princesse, mais ma vie entière n'a pas été facile. C'est pour cela que j'écris des chansons comme Hero ou Make It Happen..."

Mariah déclare au sujet...De quelques titres de "Charmbracelet" :

"My Saving Grace est très spirituelle et parle de choses importantes de ma vie, comme du fait d'être métissée, Clown est pour les filles : elle évoque les mecs qui se montrent sous un certain jour mais qui, en fait, se révèlent être tout le contraire, Boy est amusante et pour danser..."

Mariah déclare au sujet... De sa création musicale :

"...Tout ça pour dire que je créé ma musique. Mais probablement parce que je suis une femme, que je ne suis pas avec une guitare dans les mains ou assise derrière un piano, personne ne sait combien c'est important pour moi..."

Mariah déclare au sujet... De Da Brat :

"Je retravaille régulièrement avec certains, comme Da Brat, parce que nous sommes amies et qu'on s'éclate..."

Mariah déclare au sujet... De sa production pour de nouveaux artistes :

"Sur mon nouveau label, MonarC, je produis un groupe de filles, une rappeuse et une chanteuse de 13 et 14 ans. L'une est brésilienne [Isabel Gomes], l'autre est américaine [Nae Nae]. Je pense qu'elles feront la première partie de ma tournée."

Mariah déclare au sujet... Des rumeurs la concernant avec Eminem :

"Je me demande juste pourquoi il a besoin de mentir. On était amis, on se parlait au téléphone et on a dû se voir deux fois. Si j'avais eu une histoire avec lui, je le dirais. Je n'ai jamais menti sur mes précédentes relations : Derek Jeter, Luis Miguel, Tommy Mottola... Pourquoi monte-t-il une histoire comme ça ? Aurait-il besoin de faire ça s'il était un tel étalon ?"

Mariah déclare au sujet... Du succès mitigé du film Glitter :

"C'est très politique. Je me suis investie dans ce projet en précisant que je voulais faire un certain type de films. Et puis, tout le monde a su que je divorçais de mon mari qui était président de la maison de disques, Sony. Tout a changé subitement et c'est devenu un vrai foutoir. Mais j'ai voulu aller jusqu'au bout. D'un coup, ils ont décidé de faire un film pour les enfants de 9 ans ! Ce n'était pas ce qui était prévu. Et puis, je n'ai fait aucune promo parce que j'étais à l'hôpital pour fatigue extême. Je pense aussi que les journalistes parfois aiment bien recopier ce que le précédent a écrit... Mais j'ai aussi tourné dans un film indépendant, Wisegirls, avec Mira Sorvino, qui a eu de bonnes critiques. Je jouais une serveuse-dealer dans la mafia de Staten Island".

Mariah déclare au sujet... De l'entente avec Mira Sorvino pendant le tournage :

"On ne s'est pas battues ! Elle a un très fort caractère. Moi aussi. Si on en était venues aux mains, je suis assez costaude, tu sais !"

Mariah déclare au sujet... De son ex-mari Tommy Mottola, à savoir si celui-ci lui avait ouvert les portes de la célébrité :

"Pas les portes de la célébrité, parce qu'il ne voulait pas que je sois célèbre, juste que je chante et que je reste tranquille à la maison. Quand tu sais chanter, tu dois être une demoiselle d'honneur! Donc oui il m'a aidée, mais aussi étouffée, et rendue triste."

Mariah déclare au sujet... De la probable revanche qu'aurait pris Tommy Mottola en prenant Jennifer Lopez sous son aile en appliquant la recette "made by mariah" (duos avec rappeurs...)

"Je ne veux pas dire ça, car les gens l'interprèteraient mal... Quand je suis allée le voir, j'étais une ado et j'avais cinq chansons sur ma maquette qui allaient être des hits. J'ai la même image même si, aujourd'hui, je suis plus sexy... Il a modelé ces autres personnes. Moi, il ne m'a pas donné ma voix... Mais je pense qu'il a beaucoup appris de moi. Car il n'a jamais aimé le hip-hop. Il me disait tout le temps : 'Pourquoi veux-tu collaborer avec des rappeurs qui ne vendent rien ? C'est quoi cette musique ?' Quand il a écouté le morceau avec Ol' Dirty Bastard, il n'a pas compris! Et maintenant, il utilise ma formule pour faire des hits avec les autres. Tant mieux pour eux, je leur souhaite le meilleur pour leur futur !"

Mariah déclare au sujet... De la création de marques de vêtement ou de parfums :

"Je suis là depuis longtemps et ça a toujours été pour la musique, le chant, l'écriture... Certaines personnes n'ont pas vraiment une voix avec laquelle elles pourront encore chanter à l'âge de 50 ans alors, pour mettre un peu d'argent de côté, elles font un parfum, des fringues, etc. Je ne porte pas de parfum. Mais j'ai plein d'idées. Peut-être une marque de vêtements".
[Il est à noter que ceci est depuis chose faite puique Mariah a lancé sa propre marque de vêtement qui s'appelle Automatic Princess]


Mariah déclare au sujet... De ses prétendues extravagances de diva :

"Tu peux croire un demi-mot de ce que tu lis. Mes demandes ne sont pas extravagantes, je demande juste un certain train de vie pour conserver ma voix, comme des humidificateurs, mais je m'adapte. Je ne pense pas que c'est cool de ressembler à la plus extravagante diva. Mais certaines trouvent que c'est un bon moyen pour avoir de la presse (...) Non. Je veux dire que demander de redécorer une chambre, ça sert à quoi ?"

Mariah déclare au sujet... De son physique :

"Mon père est afro-américain et un peu vénézuélien, et nous sommes plus épais. Alors, quand je prends un peu de poids, les gens disent que je suis grosse, et ça m'énerve! Je travaille avec une entraîneur, à Saint-Barth, qui me fait faire de l'aérobic en piscine... J'ai aussi eu un régime strict, mais équilibré, à base de salades et de soupes protéinées. Sans soda et sans pop-corn ! C'est dur parce que, plus jeune, j'étais très mince parce que je n'avais pas assez d'argent pour bien manger..."

Haut de page
Interviews sommaire
  •   Copyright © 1999-2012 Angelic Mariah